Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/10/2010

Portrait : Marina and the Diamonds

marina.jpgDepuis quelques temps, vous vous êtes certainement laissé surprendre  par une nouvelle voix à l’allure de  Lykke Le, avec le morceau « I Am Not a Robot ».  Et bien, sachez que cette nouvelle voix n’est autre que celle de Marina Lambrini Diamandis, plus connue sous son nom de scène Marina & The Diamonds.

Née en octobre 1985 au Pays de Galles, Marina déserte l’école à l’âge de 15 ans et s’installe à Londres, où elle décide d’intégrer  laVocaltech West London Music School.  De cette dernière, elle dira d’ailleurs « I sort of found my talent there » : “J’ai en quelque sorte découvert ma vocation là-bas”.

Elle fréquentera par la suite une école de danse pendant quelques  mois, ce qui lui permettra d’auditionner pour des comédies musicales telles que  Le Roi Lion.  Mais son aventure commence réellement en 2007, quand elle propose sur sa page MySpace son premier EP, Mermaid Vs. Sailor. Elle se fait alors remarquer par un dirigeant de Warner qui décide de lui faire signer un contrat.marina2.jpg

Sortira ensuite, en 2009, un deuxième EP, intitulé The Crown Jewels et contenant le single  « I Am Not a Robot ». Bénéficiant alors de l’appui des maisons  de disques, elle se produit sur plusieurs scènes, notamment aux prestigieux festivals anglais de Glastonbury et Leeds.

Le premier album de Marina and the Diamonds, The Family Jewels, arrive dans les bacs en février 2010, porté par les extraits Mowgli’s Road et Hollywood. La chanteuse envisage déjà d’en proposer une réédition enrichie de morceaux enregistrés à Los Angeles en collaboration avec le producteur Benny Blanco et le guitariste Dave Sitek.

 

 

Coup de coeur : house of Harlow 1960


house-of-harlow-headband.jpgIl y a quelques années, peu d’entre nous auraient parié que Nicole Richie deviendrait la jeune femme épanouie que l’on connait aujourd’hui, maman de deux enfants, d’une ligne de vêtements et d’une  marque de bijoux.

Il faut dire qu’entre ses régimes à répétition et ses aventures plus que rocambolesques avec Paris Hilton, rien ne laissait présager de tels changements.  Et pourtant, après avoir lancé Winter Kate, sa ligne de vêtements. Nicole Richie nous étonne à nouveau avec cette fois-ci House of Harlow 1960, sa nouvelle marque de bijoux qui porte le nom de sa fille, Harlow. 

Le style de ses bijoux est à l’image de la créatrice : rock, vintage et bohème.  On retrouve dans la collection, les matières de prédilection de la jeune femme, les plumes, le cuir et la soie, matières incontournables des années 60 et 70 dont s’inspire Nicole.  Une collection particulièrement réussie à des prix plus qu’abordables, entre 30 et 150 $ pour un bijou, de quoi se faire plaisir sans culpabiliser.

House of Harlow 1960 Shop

house_of_harlow_1960_black_resin_triangle_necklace.jpg
house-of-harlow-1960-black-leather-cuff.jpg
house-of-harlow-1960-red-pyramid-bangle.jpg