Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/03/2011

Qui pour succéder à John Galliano chez Dior ?

dior-logo.gifQui succédera à John Galliano chez Dior? Plusieurs scénarios se profilent, entre virage à 180 degrés ou débauchage d'un styliste venu d'une autre grande maison, tandis que de tristes hommages affluent sur internet pour saluer l'immense talent de la star déchue.

La mise à pied du couturier britannique, annoncée mardi par la maison Dior à la suite des propos antisémites qu'il tient dans une vidéo circulant sur internet, marque la fin d'une collaboration fructueuse qui, en quinze ans, a remodelé l'image de la marque.

Mais Dior pourrait profiter de ce changement de directeur artistique pour opérer un virage et quitter une certaine flamboyance-- les mauvaises langues disent +bling bling+--, pour mieux s'accorder à l'époque, avance l'historienne de la mode Lydia Kamitsis, interrogée par l'AFP.

Dans le genre radical, l'un des noms évoqués est celui de Hedi Slimane, ex-directeur artistique de Dior homme, qui reste la référence en matière de renouvellement de la mode masculine. "Il connaît parfaitement la maison. Il a plutôt un profil réservé mais une grande force de conviction et une vision artistique forte, et il est déjà très aimé", souligne Mme Kamitsis.

hedi_slimane.jpgCela ferait une belle histoire, comme la mode les affectionne. Slimane, 42 ans, a un "profil atypique", grâce à ses liens avec la scène artistique, et "il a pris du recul depuis quatre ans, il arriverait quasiment vierge" dans ce scénario de "retour glorieux", note-t-elle.

D'autres évoquent aussi Alber Elbaz qui a relancé Lanvin, chouchou du milieu pour son grand talent comme pour sa personnalité attachante, ou le mystérieux Riccardo Tisci, qui dirige actuellement la création chez Givenchy, dans le giron de LVMH. Le Français Haider Ackermann, formé à Anvers, qui dirige sa propre marque, est également cité.

En attendant les résultats de l'enquête concernant M. Galliano, plusieurs personnalités de la mode ont rendu hommage à son talent mais les principaux acteurs, notamment les créateurs, restaient figés dans un silence gêné. Selon Suzy Menkes du Herald Tribune, M. Galliano se serait laissé convaincre "par ses amis" d'entrer en cure de désintoxication.

alber_elbaz.jpgPlusieurs sources, y compris au sein de la maison Dior, racontent que le créateur, pris dans une spirale alcoolisée, n'était "quasiment plus au studio" depuis des mois. Outre la pression des collections, il aurait eu beaucoup de mal à se remettre du décès en 2007 de Steven Robinson, son ami et principal collaborateur depuis une vingtaine d'années. Sur internet, même ses plus fervents admirateurs ne trouvent pas de circonstances atténuantes aux propos choquants tenus par le couturier sur la vidéo qui circule depuis lundi.

Le blog très consulté "The sartorialist" veut y voir "un homme triste prêt à dire n'importe quoi pour blesser, dans un appel à l'aide désespéré", espérant que le couturier "ira chercher l'aide de professionnels dont il a manifestement besoin". Beaucoup rappellent les précédents de couturiers ayant perdu pied, suite à leurs propres excès comme aux pressions du milieu: Yves Saint Laurent bien sûr, en dépression chronique, ou Alexander McQueen qui s'est suicidé il y a tout juste un an.

Après la chute du "géant" Galliano, adulé pendant si longtemps, son avenir professionnel semble bien sombre. D'autant que sa propre marque est contrôlée à 90% par la maison Dior, ce qui laisse planer de sérieuses incertitudes. Mais "le milieu de la mode a la mémoire du talent", souligne Lydia Kamitsis, sur une note plus optimiste. Dans cet univers, comme l'a montré notamment le retour en force du mannequin Kate Moss après son scandale cocaïné, "le rachat est toujours possible".

Source AFP

Les commentaires sont fermés.