Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/11/2010

Tendance, jusque dans le parfum !!

serge-lutens-boxeuses_packshot.jpg

Alors que 2011 s’annonce cuir et peau (voir notre article Que garder de la Fashion Week de Paris ?), Serge Lutens en profite pour construire une nouvelle flagrance autour de cette matière : Boxeuses.

Avec ces notes de fruit confit, de réglisse, de prune ou encore d’épice, ce nouveau parfum rend hommage, non pas comme nous pourrions le penser, aux boxeuses, mais bien aux gants de boxe . Quand on vous disait que le cuir serait partout cette année. a lire également sur Essentielle.be

18:57 Publié dans Mode | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : serge lutens, boxeuses, parfum, cuir

Interview de Yves Saint Laurent

Beautiful People, le livre coup de cœur !

drake1.jpg

 

Elu par le magazine ”Lire” comme l’un des 20 meilleurs livres de l’année 2008, j’ai presque honte d’avouer que j’ai découvert, il n’y a pas si longtemps que ça et un peu par hasard ”Beautiful People. Saint Laurent, Lagerfeld : splendeurs et misères de la mode”, et depuis, je ne le quitte plus.

Bizarrement, alors que cela fait plus de 10 ans que je travaille dans le monde de la mode, je n’avais aucune idée d e l’histoire passionnante qui reliait les deux monstres sacrés de la mode française, Yves Saint Laurent et Karl Lagerfeld.

Ce roman se dévore avec passion et avec une certaine frénésie, mettre un pied dedans, c’est sauté à pied joint dans dans l'univers des années '70 où la mode se dévoile comme elle ne l’avait encore jamais fait à travers une véritable chronique quasi historique, étayée par des centaines de notes et de références. Un livre que je conseille à tout le monde, mordu ou pas de mode.


”Beautiful People. Saint Laurent, Lagerfeld : splendeurs et misères de la mode”

En 1954, Yves Saint Laurent a 18 ans. Il remporte le premier prix du concours de stylisme organisé par le secrétariat  national de la laine, dans la catégorie ”robes du soir”. Karl Lagerfeld est un peu plus âgé, il a 21 ans, et il remporte le premier prix de la même manifestation, mais dans la catégorie ” manteaux”. A l’époque, les deux jeunes couturiers se fréquentent, et sont plutôt amis. Une camaraderie qui ne résistera pas bien longtemps à leurs carrières naissantes.

Yves est engagé très vite par le Roi de la mode, le sauveur du chic parisien, Christian Dior. Il devient son assistant personnel avant d’intégrer la direction de la prestigieuse maison, au décès de Dior, en 57, et de lancer sa propre collection à la fin des années 50. Alors qu’au même moment, Karl se contente d’offrir ses services chez Balmain d’abord, chez d’autres ensuite.

Les deux hommes ne jouent plus dans la même cour… Momentanément en tout cas… Jusqu’à ce que Lagerfeld rejoigne Chanel en 82.  A 49 ans, le génie allemand est à nouveau sur le même pied d’égalité que son rival de toujours…

Alicia Drake, journaliste britannique, a travaillé de longues années, et rencontré des dizaines de témoins avant de se lancer dans l’écriture de l’ouvrage qui regorge d’anecdotes, pour raconter une époque absolument extraordinaire : celle des années 70, celle des fêtes, des excès d’après mai 68, celle où libération sexuelle et homosexualité ne heurtent plus les mentalités. Une époque où la mode n’est pas encore engloutie par la mondialisation et les grands groupes financiers.


”Beautiful People. Saint Laurent, Lagerfeld : splendeurs et misères de la mode”, Alicia Drake, Folio

29/11/2010

Collection capsule de Valentino pour GAP!

valentino-per-gap_600x398.jpg

A l’occasion de l’ouverture de la première boutique Gap à Milan, la marque s’associe à Valentino et lance sa première collection capsule.

Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli, les deux directeurs artistiques de Valentino, ont planché sur une ligne de prêt-à-porter féminine exclusive composée de sept pièces inédites se déclinant dans les tons majoritairement kaki. La collection doit sortir aujourd’hui, le 29 novembre et ne sera vendue que dans certains points de vente : Gap de Milan, chez Colette à Paris et à Londres chez Dover Street Market.

Plus d’infos sur Gap.com

16:27 Publié dans Mode | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : valentino, gap, capsule

Georgia May Jagger for Chanel !!

Georgia_May_Jagger.jpg

Plus de 270 oeuvres présumées de Picasso chez son électricien

picasso.jpgDeux cent soixante et onze oeuvres présumées du peintre Pablo Picasso ont été saisies par la police le 5 octobre dernier à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) au domicile de l'ancien électricien de l'artiste, a-t-on appris lundi confirmant une information du quotidien "Libération". Après cette découverte estimée à 60 millions d'euros, ses héritiers ont déposé une plainte contre X pour "recel".

Ceux-ci ont été contactés en janvier 2010 par un septuagénaire qui avait travaillé comme électricien au domicile du peintre entre 1970 et 1973. Il désire alors faire authentifier un ensemble de collages, de lithographies, de gouaches dont il a envoyé des photos par courrier.En septembre, cet homme et sa compagne rencontrent à Paris Claude Picasso, le fils du peintre et l'administrateur de la succession, et dévoile 175 pièces inédites qui ne figurent pas à l'inventaire de la succession.

Selon "Libération", l'ensemble remonte à la période 1930-1932 et contient notamment neuf collages cubistes d'une valeur de 40 millions d'euros, une aquarelle de la période bleue, des gouaches sur papier, une trentaine de lithographies et plus de 200 dessins.

Source AFP

Le Silence de Lorna

le-silence-de-lorna_1.jpg

A voir ce soir à 20h40 sur ARTE.  Ce film des frères Dardenne plusieur fois récompensé est une perle en soi. Pour devenir propriétaire d’un snack avec son amoureux Sokol, Lorna, jeune femme albanaise vivant en Belgique projette d'éliminer son mari, un héroinoman interprété par Jérémie Rénier. Ensuite, elle devra épouser un russe afin de lui donner la nationalité belge et enfin, peut-être, vivre son rêve avec le véritable homme qu’elle aime : vendre des paninis dans une ville belge.

Dans ce film des frères Dardenne, tout tourne autour de l’argent et des sacrifices. Lorna a un rêve, elle croit en son avenir et ne se laisse pas abattre. A l'allure docile,  Lorna n'en est pas moins une jeune femme rusée, avide et vénale. Prête à tout pour atteindre son but, elle économise comme une fourmi pour préparer son futur…

26/11/2010

Lykke Li - Get Some

Coup de coeur : Olivia Hainaut

Olivia HAINAUT__00.jpg

Son prénom vaut tous les passeports - un présage de paix, une légèreté intuitive, une élégance innée. Elle a la grâce, Olivia Hainaut, ses créations et sa boutiqueatelier aussi. Au mur, à portée de regard, un patchwork de photos inspirantes. Romy Schneider, Yves Saint Laurent, Carla Bruni qui clope, la taille d’une inconnue, en noir et blanc, les clichés de ses créations simplement siglées Olivia Hainaut.

Plus quelques Olivia HAINAUT'__14.jpgphotos d’elle enfant, et de sa mère surtout, avec veste en mouton retourné qui a le visage – ce n’est pas un hasard - de ces étoiles qu’Olivia ne se lasse pas de voir et revoir dans les films de la Nouvelle Vague. Truffaut, Godard, Louis Malle, autant de chefs-d’oeuvre qui la hantent pour mieux rejaillir en broches, bracelets, colliers, bijoux de tête, ceintures ou étoles. Même si ces bijoux et ces accessoires ne ressemblent pas trait pour trait à ceux de cette époque-là, il y a un air de famille, un raffinement, une féminité qu’elle traduit en mode contemporain.

Sur ce même mur, il y a aussi quelques bijoux épinglés, un collier en or si fin, contrairement à ce qu’elle crée, des fleurs, un papillon, quelques plumes - « c’est mon petit foutoir », dit-elle. Quand Olivia Hainaut brode ses sequins ou enfile ses perles de jais, il lui suffit de lever ses yeux bleus qui valent toutes les mers, pour se plonger à coeur perdu dans ces images et ces objets qui ont la beauté en dénominateur commun. Comme ses pétales de soie qu’elle fait teindre à sa manière, dans des dégradés aussi subtils que la rosée matinale et qu’elle monte sur chaînette pour en faire des parures de légèreté.Olivia HAINAUT'__18.jpg

A la Cambre mode(s), où elle a étudié de 1988 à 1993, elle brodait et perlait tout ce qui lui tombait sous la main, déjà. Elle avait osé les vis, les écrous mêlés à de vieux strass, le choc. Résolument époustouflant et un brin rock’n’roll.

Rien de tel que le précieux marié au trash, le vrai au faux, l’ancien et le nouveau. Pour le reste, dans cette boutique-atelier, tout est blanc, le sol, le plafond, même le canapé Chesterfield où l’on peut s’installer, rêver un instant puis essayer les créations d’Olivia Hainaut et se prendre pour une princesse. S’offrir du sur-mesure, de l’unique, un perlage à nul autre pareil, un mariage de strass Swarowski, de cristal translucide et de paillettes, de perles vintage, des pâtes de verre ancienne et de plumes aériennes qui transforment n’importe quelle robe en pure merveille.


Chez elle, il y a de la lumière comme s’il en pleuvait.
Atelier/Boutique OLIVIA HAINAUT rue du Page 19 – 1050 Bruxelles
Tél : +32 475/474 489 – www.oliviahainaut.com

25/11/2010

L'année Yves Saint Laurent !!

1003689375.jpgYves Saint Laurent arrive avenue Montaigne à Paris. C’était une des dernières maisons encore absentes du quartier. Début 2012, la chose devrait être entendue: une des griffes les plus "rive gauche" de Paris aura son adresse avenue Montaigne, rejoignant une des avenues les plus chics de la capitale.

Attendu au numéro 53, en lieu et place de la boutique Escada, le nouvel espace devrait développer, selon le WWD, le concept intérieur "Opium experience". Une ambiance que les habitués de la griffe auront déjà découvert Rive Gauche.

En effet, après le départ de Tom Ford de la direction artistique, la griffe, alors en plein toilettage, remettait également à plat son réseau de boutiques. Le résultat est sorti en 2008 dans la boutique historique de la maison, place Saint-Sulpice. Là, imaginé par le cabinet d’architectes Rivière et Moatti, en collaboration avec le nouveau directeur artistique Stefano Pilati, le concept prenait sans ambigüité le contre-pied du noir et blanc cher à Tom Ford en habillant notamment les murs de laque opium.

Dans une interview accordée au WWD, Valérie Hermann, président d’Yves Saint Laurent, a ainsi qualifiée cette arrivée prochaine de la griffe avenue Montaigne comme un "signe de bonne santé et de croissance". Aujourd’hui, le réseau de distribution Yves Saint Laurent comprend 63 magasins gérés en propre, dont plusieurs à Paris (rue du Faubourg Saint-Honoré, place Saint-Sulpice, rue de Grenelle pour les accessoires) New York, Londres, Milan, Hong Kong ou Tokyo. Les collections sont également distribuées dans un réseau de boutiques et grands magasins multimarques parmi les plus prestigieux du monde.

Source : FashionMag

23/11/2010

La Fashion Week en images.

Découvrez en image ce qu'il faut garder de la Fashion Week de Paris pour l'été prochain (relire l'article ici)

Lady Gaga sur les bancs de l'université.

lady-gaga-clip.jpg

Et oui, Lady gaga continue de faire trembler la petite planète bleue, et cette fois c’est sur les bancs de l’université qu’on la retrouve.  En effet, la chanteuse fera désormais l’objet d’un cours. “Lady Gaga et la sociologie de la célébrité” est une des nouvelles matières qui sera enseignée à l’Université de Caroline du sud au printemps 2011. Il faut dire que du haut de ses 24 ans, la Pop Star collectionne les récompenses musicales.  Elle est actuellement l’une des stars les mieux payées au monde et se place haut la main sur les vidéos les plus visitées sur Youtube.

“Le cas de la notoriété de Lady Gaga est sociologiquement pertinent comme objet d’étude en ce qui concerne la culture populaire et les conditions actuelles de la célébrité”, assure le professeur Matthieu Deflem, qui dirigera le cours. Fan autoproclamé de la diva américaine, dont les costumes extravagants, les talons vertigineux et les clips vidéo bousculent les conventions, M. Deflem s’intéresse à la culture pop depuis les années 1960. ”La célébrité de Lady Gaga est un phénomène actuel qui fera écho aux intérêts des étudiants”, argue le professeur, qui enseigne sur les questions du terrorisme et du droit international depuis 15 ans.

Le professeur de 48 ans a rencontré Lady Gaga cinq fois et l’a vue sur scène à 29 reprises. Et il affirme que son ascension fulgurante jusqu’à devenir une star internationale est unique à ce jour. Pour le coup, voici un cour qui risque facilement de faire salle pleine.